Voyage au Cambodge

CIRCUIT AVENTURE AU CAMBODGE
DU SOMMET DU BOKOR AUX TEMPLES D’ANGKOR
Une grande traversée du Cambodge qui privilégie les randonnées en milieu naturel, favorise l’approche des populations et dévoile l’essentiel de son patrimoine. Une évasion dans les montagnes sauvages et sacrées du pays khmer, le massif du Bokor, les hauts plateaux des Cardamomes et le Phnom Kulen. Un parcours de rencontres qui s’attarde dans les petits villages des berges du lac Tonlé Sap, écosystème unique au monde qui a fixé des modes de vie surprenants. Une exploration du site d’Angkor et de ses monuments spectaculaires, résidences célestes isolées dans l’immensité des rizières ou perdues dans la forêt tropicale. En somme, un périple intense et engagé qui révèle le Cambodge d’hier et d’aujourd’hui dans toute sa diversité.
   
  ITINÉRAIRE EN DÉTAILL

Les atouts de ce voyage:

    • Le sommet du Bokor

    • Un contact privilégié avec les populations locales

    • Un visite des sites d'Angkor avec un guide de très grande qualité

Jours 1 et 2 : Paris - Phnom Penh( 1h de marche)

Vol Paris/Phnom Penh, capitale du royaume du Cambodge située dans la plaine des quatre bras du Mékong. La traversée de ses faubourgs rend compte de l’expansion de la ville depuis l’implantation de la bourgade commerçante, cité royale au XVe siècle devenue capitale au XIXe siècle. Selon la légende, Phnom Penh fut fondée sur la colline du Vat Phnom, où Madame Penh consacra trois statues du Bouddha apportées par le fleuve. Cette colline sacrée est le point de départ d’une petite marche dans les quartiers les plus animés. Un petit marché s’inscrit dans le quartier colonial dont les façades jaunes rappellent 90 ans de présence française. C’est le lieu idéal pour rencontrer les citadins avant d’entrer dans le centre historique de la cité. Le palais royal et la pagode d’Argent siègent au confluent des quatre bras. A l’intérieur, ornements, bouddhas précieux et fresques révèlent les richesses et les traditions de la cour. A l’extérieur, vit un autre monde qui paresse sur les quais du Mékong, où l’on s’imprègne de cette atmosphère bon enfant avant de parcourir le pays khmer. Nuit à l'hôtel.

Jour 3 : Phnom Penh – Kampot

La route de Kampot mène au sud, au pays de la douceur de vivre et des villégiatures du Cambodge d’avant-guerre. C’est aussi, autour de Kampot, sur les pentes du Bokor et jusque dans les monts Cardamomes, une nature préservée et des modes de vie qui n’ont pas changé. Une piste en latérite nous entraîne dans l’arrière-pays, dans un village où le temps semble s’être arrêté. Ses maisons typiques sont dispersées dans les cocoteraies et dans les rizières où l’on se promène avec bonheur en compagnie d’un paysan qui nous décrit le cycle du riz et nous dévoile ainsi son mode de vie. Dans l’école à proximité, des élèves appliqués qui apprennent leur alphabet nous initient à cette belle écriture et s’enthousiasment de nos progrès. Nous quittons un instant ce monde paysan pour gagner la petite ville de Kampot, dominée par le mont Bokor et traversée par un grand bras de mer. La dite rivière de Kampot était autrefois empruntée par des bateaux lourdement chargés. Un petit bateau de pêche mène aujourd’hui d’autres passagers dans la cathédrale verte, peuplée de palmiers et d’oiseaux tropicaux ; une nature exubérante et vivace que l’on traverse au retour à vélo et que l’on retrouve en fin de journée autour de nos bungalows… 1h de vélo.Nuit en bungalow

Jour 4 : Kampot – Bokor  ( 6h de marche)

Le massif du Bokor s’étend sur la rive opposée. C’est une montagne sauvage couverte d’une forêt dense peuplée de singes, de panthères et de tigres dont un mystérieux félin à trois pattes qui hante les nuits des enfants désobéissants... Un sentier méconnu traverse ce milieu naturel remarquable. Cinq à six heures de marche sur des pentes escarpées permettent de franchir plus de 1000m de dénivelé. Du pied de la montagne au sommet se succèdent plantations, forêt de bambous et forêt dense. Les arbres s’élèvent en altitude où les hommes peinent à les extraire de la forêt qui s’anime sous les cris des macaques et des perroquets. A mi-hauteur, dans un cirque rocheux comblé par la végétation, une grotte noyée sous les racines et les lianes invite les marcheurs à se restaurer. Au-dessus, notre parcours est jalonné de grands pans de roche et des tombes empierrées des vietnamiens tombés pendant la guerre. Il faut enfin s’accrocher dans un dernier raidillon pour se hisser sur le plateau supérieur, parsemé de petits arbres et d’épineux. Dans ces bois habités par des ours bruns, un chemin plus large comblé par des fougères annonce la grande clairière qui éclaire le sommet du Bokor. Quelques pas de plus dans la luzerne nous mènent à la cascade de Popok Veal où l’on prend un bain mérité avant de gagner la dite guest house, en attendant la construction du futur hôtel du Bokor... Nuit en guest house

Jour 5 : Bokor – Chiphat (2h de marche)

Une ville fantôme s’étend au sommet du Bokor, marqué par les squelettes noircis des édifices perdus par la guerre, dispersés sur le plateau comme des statues dans un jardin anglais. Seuls habitaient là les scientifiques de la station météorologique, la famille royale pendant les beaux jours, et quelques visiteurs, logés dans le fameux casino du Bokor. Un étrange château d’eau, un gigantesque parasol en béton armé et une chapelle abandonnée y composent un tableau surréaliste. Ces bâtiments sont souvent noyés dans les nuages qui semblent couler en cascade le long des falaises et qui laissent la place au soleil avant de revenir sans prévenir. Le spectacle est saisissant. Le plateau, immense, offre un joli parcours dans ces paysages changeants, des vues magnifiques sur la mer de Chine et son histoire chargée d’émotion. On quitte cet autre monde par une route pittoresque qui serpente sur le flanc de la montagne jusqu’au ruban goudronné qui dessert la province de Koh Kong. Nous sautons ainsi d’une montagne à l’autre, du Bokor aux Cardamomes, du nom de cette plante aromatique à la source de la prospérité des ethnies qui l’exploitaient. Nous sommes accueillis en fin de journée par la communauté écotouriste du village de Chiphat où l’on prépare le trek des deux prochains jours.Nuit en guest house

Jour 6 : Chiphat – Cardamones (4h de marche)

Les Cardamomes sont les montagnes les plus étendues et les moins connues du Cambodge, les mieux préservées également. La rivière de Prat traverse ce milieu naturel extraordinaire. De petits canots remontent le cours d’eau bordé d’une nature exubérante. Munis de jumelles, on peut apercevoir les oiseaux tropicaux qui nichent dans cette végétation dense et propice que l’on contemple jusqu’au site de Domnak Kos, point de départ d’une marche de trois à quatre heures dans la forêt des Cardamomes.

La végétation est ici particulière et l’on y trouve de nombreuses espèces endémiques. Le villageois qui nous accompagne connaît bien leur usage, alimentaire ou médicinal… La faune n’est pas en reste. Dans les clairières qui ouvrent la forêt, sur les plus hautes branches des arbres dénudés, on peut observer les Calao, grands oiseaux au bec recourbé, présents dans les régions sud-ouest du Cambodge. Peu de forêts sont aussi vivantes. S’arrêter un instant permet d’entendre ses bruits, les chants des oiseaux, les cris des singes, et d’y voir la terre fouillée par les sangliers, les empreintes des éléphants et de plus petits animaux sur les terres molles des berges des cours d’eau chargés de milliers de petits poissons que l’on fait griller pour agrémenter notre dîner...Nuit au campement

Jour 7 : Cardamones – Chiphat (5h de marche)

Si l’on dort à merveille sur les plateaux des Cardamomes, on s’y lève aussi très tôt. Tous les matins, les animaux viennent s’abreuver au petit étang de Veal Ta Prak où les plus courageux viennent les observer aux premiers rayons du soleil avant de revenir au camp prendre leur petit déjeuner, accompagnés par les cris des gibbons. Le sentier de la veille file à présent sur de fortes pentes avant de se perdre entre des arbres imposants qui filtrent la lumière du jour. Forêt dense et forêt de bambous se succèdent jusqu’aux inévitables plantations de bananiers qui annoncent en fin de matinée le hameau de la communauté O’Kay. La population est ici cosmopolite et l’habitat local rappelle fortement l’habitat khmer même si ces maisons de campagne sont parfois élevées sur des piliers plus petits. Les hommes vivent le jour avec la basse-cour et se replient à l’étage pour y passer la nuit, ainsi protégés des mauvais génies… A l’extrémité des plantations, la rivière O’Mlou tombe avec fracas dans un grand cirque rocheux qui retient des eaux profondes. Après ces longues heures de marche, un bain s’impose… Le retour au village de Chiphat peut alors s’effectuer à vélo (facultatif) en passant par l’aire de reforestation où l’on découvre ce projet modèle, fer de lance de la reconversion des villageois qui vivaient autrefois de la coupe du bois. 2h de vélo.Nuit en guest house

Jour 8 : Chiphat - Kompong Chhnang (1h de marche)

Nous quittons la communauté écotouriste de Chiphat et contournons par le sud les Cardamomes pour entrer dans la plaine du Tonlé Sap dont on longe la rive ouest jusqu’à la petite ville fluviale de Kompong Chhnang. Le "port des poteries" fournit au pays tout entier ses fourneaux et pots à riz traditionnels. Les rizières de l’arrière-pays, piquées de palmiers à sucre géants, sont parmi les plus belles du Cambodge. Nous les traversons à pied pour y trouver, non loin, des terres poisseuses des premiers contreforts des monts Cardamomes, les potiers qui façonnent et cuisent l’argile selon des techniques ancestrales. Il n’est ainsi pas rare de voir une potière tourner autour du vase qu’elle forme à coups de battoir et d’assister à la cuisson de pots empilés, à peine recouverts de cendres et de paille de riz… Mais Kompong Chhnang se tourne également vers le fleuve comme le montre son petit port de pêche animé par le transit fluvial et la ronde des bateaux qui ramènent du Tonlé Sap des poissons variés, victimes quotidiennes de pêches miraculeuses. Nuit à l'hôtel

Jour 9 : Kompong Chhnang – Battambang ( 2h de marche)

Au nord de Kompong Chhnang, le Tonlé Sap s’évase rapidement pour former un véritable lac dont la route s’échappe pour épouser le tracé d’une ancienne voie ferrée. Il y a quelques années encore, des trains de passagers roulant comme des chalutiers se hâtaient avec lenteur sur ses rails déformés. Nous la poursuivons sur la piste d’un atelier de jeunes artisans qui sculptent le bois avec passion et la retrouvons dans une station de fortune, lieu de départ de petits trains de bambous qui transportent les villageois à travers champs jusqu’à Battambang. La traversée des rizières sur ces wagons ouverts promet des rencontres pittoresques et inéluctables : sur cette voie unique deux trains ne peuvent se croiser… Le Phnom Sampoeu, situé au sud-ouest de la ville, offre son lot de sensations nouvelles. Des escaliers taillés dans la pierre montent au sommet de cette immense roche calcaire et proposent de beaux points de vue sur la plaine de Battambang et les toits colorés des pagodes alentour. Autour de la pagode sommitale, les grottes creusées par les pluies abritent des statues du Bouddha gigantesques mais aussi, auprès d’un mémorial chargé de symboles, les traces de la sombre entreprise des Khmers rouges…Nuit à l'hôtel

Jour 10 : Battambang - Siem Reap

La rivière Sangker traverse Battambang et les terres régulièrement inondées par le lac Tonlé Sap. Ces terres fertiles présentent des plantations variées et produisent des fruits colorés dont les célèbres oranges vertes s’amoncellent sur les marchés du royaume. Un bateau de pêche local descend le cours d’eau dont les berges présentent des paysages verdoyants et la vie quotidienne des habitants. Ces riverains, mi-pêcheurs, mi-paysans, lancent avec adresse leurs filets qui forment à la surface de l’eau un cercle parfait et vont au fond, lestés de plombs, chercher le poisson. Notre cabotage se termine lentement à l’embouchure de la rivière Sangker, dans les rues de Prek Toal dont l’habitat flottant reste à proximité du littoral propice aux cultures vivrières et à l’élevage des crocodiles. Les environs du village sont verts à loisir, peuplés par une végétation semi-aquatique et tapissés de jacinthes d’eau. Vingt-cinq villageoises traitent cette plante envahissante qu’elles tressent en objets usuels contribuant ainsi au développement économique du village et au rétablissement d’un équilibre écologique. La rencontre de ces artisanes, des commerces flottants et des familles de pêcheurs dans cet écosystème étonnant, sont autant de précieux moments. Navigation vers Siem Reap.Nuit à l'hôtel

Jour 11 : Siem Reap - Angkor - Beng Mealea - Siem Reap

Angkor, située sur la rive nord du lac Tonlé Sap, commandait l’ouverture de la plaine et de ses terres fertiles. La glorieuse capitale des rois khmers a présidé aux destinées du royaume pendant près de six siècles. Son parc archéologique comprend de nombreux monuments dont Angkor Vat est le plus célèbre. Ce sanctuaire immense est traversé par de longues chaussées et d’immenses galeries aux perspectives infinies, ornées d’épopées et de personnages fabuleux. L’accès du saint des saints semble défendu par des escaliers escarpés empruntés autrefois par les instances habilitées à consulter la divinité suprême. La marche est définitivement inscrite dans la visite de ce monument hors normes dont la découverte prend l’aspect d’une nouvelle aventure. Celle-ci se poursuit sur la voie royale qui desservait les cités provinciales à l’est d’Angkor. Le temple de Beng Mealea a gardé les stigmates de sa longue insertion dans la forêt tropicale. Ses édifices partiellement effondrés forment un mystérieux labyrinthe que parcourent les passerelles en bois construites pour les besoins du film de Jean-Jacques Annaud "Deux Frères". Ce fil d’Ariane offre une découverte ludique du monument. Nuit au campement

Jour 12 : Siem Reap - Angkor - Phnom Kulen ( 5h de marche)

Les bâtisseurs d’Angkor trouvaient alors la pierre dans les carrières du Phnom Kulen où l’on a découvert les traces de son extraction. Sur la face sud-est de la "montagne des litchis", un chemin secret mène au plateau des sources. Des vestiges millénaires sont dispersés dans la forêt qui couvre cette montagne sacrée et mis au jour chaque année par les archéologues. Sur le site de O’Thmor Dap, la roche a été taillée pour permettre le passage d’un ruisseau. On aperçoit à proximité une tour-sanctuaire assez bien préservée, dont la brique a gardé ses palais sculptés et leurs figures divines. Nous entrons alors dans une forêt profonde, guidés par un villageois qui connaît ses moindres recoins. Au détour d’un sentier, apparaissent des formes animales. Lions, taureau, éléphant ont été taillés dans la roche. Ces statues zoomorphes semblent être encore aujourd’hui vénérées si l’on en croit les brins d’encens qui s’accumulent à leur pied. Devant ces animaux sacrés, on se sent presque désarçonné. Un peu plus loin, une trouée offre une jolie vue sur la plaine. Les villageois du Kulen pratiquent l’essartage, brûlent et coupent leurs carrés de forêt pour y planter le riz ou l’anacardier. Nous nous arrêtons dans ces champs cultivés pour y planter nos tentes et rencontrer ces paysans de la forêt. Nuit au campement

Jour 13 : Phnom Kulen ( 6h de marche)

Le Phnom Kulen est un lieu de randonnées fascinant. Il offre des paysages magnifiques et des découvertes variées. C’est aussi un haut-lieu spirituel qui semble avoir fixé toutes les croyances du pays khmer, animisme, hindouisme et bouddhisme. En témoignent ses nombreux lieux de cultes, dédiés aux génies de la forêt, à la trinité hindoue ou à l’Eveillé. Notre parcours révèle la richesse et la diversité de cette Mecque du peuple khmer, des représentations animalières du Srah O’Tob à la pagode de Prek Kral en passant par la pyramide d’Aram Rong Chen. Le premier roi d’Angkor (début IXe siècle) s’est ainsi emparé du Kulen pour y bâtir son temple-montagne et développer une première cité. Le monument est une représentation de la demeure cosmique indienne, le mont Méru, et la demeure de la divinité suprême choisie par le roi. Dans le puits central du sanctuaire, les archéologues ont effectué des découvertes étranges… Après quatre à cinq heures de marche, nous trouvons un certain apaisement sur les affleurements rocheux de Prek Kral qui accueillent les petites maisons des retraitants venus chercher dans ces lieux isolés les conditions idéales pour méditer. Nous nous installons en contrebas, sous la protection d’un grand Bouddha qui réunit les jours de fête des milliers de pèlerins. Nuit au campement

Jour 14 : Phnom Kulen - Kbal Spean – Tbeng ( 3h de marche)

L’exploration de cet arc montagneux se poursuit sur les pentes de Kbal Spean. Un chemin ombragé jalonné de grands arbres et de lianes enroulées grimpe jusqu’à "la rivière aux mille lingas", dont le lit est sculpté de représentations divines et par milliers du symbole phallique de Shiva, le procréateur. Cette eau sacrée était captée dans la plaine, stockée en de gigantesques réservoirs et libérée en aval pour l’approvisionnement de la cité et l’irrigation des terres cultivées. Nous marchons dans les pas des pèlerins qui étaient accueillis au temple de Banteay Srei où ils étaient instruits aux affaires religieuses. Le temple est de dimensions modestes néanmoins célèbre pour la richesse de son ornementation, la finesse de sa sculpture et sa pierre de couleur rose. Le monument bénéficiait de dons royaux et les villages alentour devaient nourrir ses desservants. Nous découvrons à nouveau cette activité paysanne dans les jardins du village de Tbeng où l’on récolte et traite le sucre de palme qui rentre dans la composition de nombreux plats de cuisine fine cambodgienne, mais aussi dans la fabrication du vin de palme que nous partageons avec nos hôtes lors d’une soirée conviviale.Nuit en maison paysanne.

Jour 15 : Tbeng - Angkor - Siem Reap

Place à la petite reine (découverte à vélo facultative) pour visiter Angkor Thom, la "Grande Cité", fondée par le plus célèbre des rois khmers, Jayavarman VII (fin XIIe siècle)... Depuis son abandon au XVe siècle, la plupart de la cité est couverte par la forêt. Nous parcourons ses longues allées d’un monument à l’autre, du palais royal au complexe monumental des Preah Pithu en passant par les tours à visages du Bayon. Le chemin de ronde offre une vue unique sur ses environs boisés et l’on s’y attarde un moment avant de traverser la Place Royale entourée de tours, de temples et de terrasses.

Le palais royal comprend le plus ancien de ces monuments, le Phimeanakas "Palais aérien", dont la vocation est inconnue. Hors les murs du palais, l’impressionnant temple-montagne de Baphuon, habilement restauré par l’Ecole Française d’Extrême-Orient, présente le plus grand bouddha couché de la péninsule indochinoise. Mais le plus mystérieux de tous ces monuments est sans doute le temple de Bayon. Ses multiples visages au sourire énigmatique interrogent toujours les chercheurs tandis que ses murs sont ornés de scènes étonnantes que nous renvoie la vie du cambodgien d’aujourd’hui… Le tour du charmant bassin des Preah Pithu et des monuments alentour conclut merveilleusement la visite du site d’Angkor. Nuit à l'hôtel

Jours 16 et 17 : Siem Reap – Paris

Temps libre pour une découverte personnelle de Siem Reap ou visite des ateliers du centre de la soie de Puok et des petits artisans d’Angkor spécialisés dans la sculpture sur pierre, la polychromie sur bois et le travail du bronze. Balade dans le vieux marché de Siem Reap. Transfert à l’aéroport. Vol pour Paris.

Fin des prestations d ‘ANGKOR VOYAGES

Le prix comprend

Le prix ne comprend pas

▪ L'avion Phnom Penh-Siem Reap.

▪ Tous les transferts et transports indiqués, en voiture particulière ou minibus suivant le nombre de personnes.

▪ Tous les hôtels indiqués avec petit déjeuner inclus.

▪ Les guides francophones tel qu'indiqué.

▪ Les entrées de tous les temples, musées et pagodes indiqués et notamment le permis de tous les sites d'Angkor.

▪ Les permis spéciaux des temples de Koh Ker et de Beang Mealea.

▪ Les taxes photo ou vidéo au palais de Phnom Penh

▪ Les taxes d’aéroport

▪ L’assurance de voyage

▪ Les boissons, dépenses personnelles et pourboires.

▪ Les assurances complémentaires.

▪ Les frais de Visa

 

Merci de bien noter: Ce circuit fait aussi partie des exemples de circuit parmi nos nombreux programmes au Cambodge .Si vous désirez avoir de plus amples informations sur d’autres programmes ou d’autres destinations, n’hésitez pas à nous contacter. Nous essayerons de vous satisfaire autant que possible.

Ce que vous devriez apporter: Passeport, vêtements de rechange, lunettes de soleil & chapeau, crème solaire, produit insecticide, lampe torche, chaussures pour marcher, une caméra avec beaucoup de films et de batteries, imperméable ou parapluie, cadenas pour bagage, autres besoins personnels.

Attention:

* Nos prix sont affichés en TTC et en Euro

* Nos prix  "à partir de" varient selon: le nombre des participants,le type des chambres d'hôtel ect…

Cliquez ici  pour les prix détaillés, plus d'informations supplémentaires et personnaliser ce voyage.

[ Retour ]
MEILLEURES VENTES
Au coeur de l'histoire
Au coeur de l'histoire
Dans ce beau programme, aucun des grands monuments qui constituent l’ensemble d’Angkor n’est oublié : Angkor Wat, Angkor ...
Voyage Vietnam Cambodge 17 jours / 16 nuits
Voyage Vietnam Cambodge 17 jours / 16 nu ...
Ce circuit vous offre la plus grande diversité de paysages et de rencontre avec des habitants locaux. Vous serez fasciné ...
Voyage Vietnam Cambodge 3 semaines
Voyage Vietnam Cambodge 3 semaines
Notre itinéraire jalonné de paysages d'une exceptionnelle beauté des deux pays d`Indochine, vous amèneront à visiter ...
Circuit Vietnam Cambodge 14 jours / 13 jours
Circuit Vietnam Cambodge 14 jours / 13 j ...
Un voyage au coeur de l'Extrême-Orient, pour goûter à des paysages enchanteurs, rencontrer des populations accueillantes, ...
TÉMOIGNAGES
voyage au Cambodge
voyage au Cambodge
Découverte du Cambodge et Vietnam avec l'agence de voyage au Cambodge Angkor Voyages - Vietnam Tours BN : circuitauvietnam.fr 

Si vous voudriez réserver le voyage au Vietnam, vous pourriez prendre ce lien : http://voyageauvietnam.net  pour bien préparer votre voyage Vietnam cambodge pas cher

© 2009 VOYAGE AU CAMBODGE AVEC ANGKOR VOYAGES - LICENCE DU COMMERCE ET TOURISME :0104226227
Siège social: #007, Merry Street, Galaxy Road, Svay Dangkum Village, Siem Reap town, Siem Reap Province, Kingdom of Cambodia. Branche: No 801, Rue Sai Dong, Dist de Long Bien, Hanoi
Tel: +855 63 966 077 - Fax: +855 16 766 123 Tel: 084989783680 - Fax: 084436700133
Email: angkorvoyages@gmail.com - Website: http://www.angkorvoyages.com Email: angkorvoyages@gmail.com